Aller au contenu principal
article de presse Merempsa info dijon-mars 2020

Trouver un aide-soignant ou un infirmier en quinze minutes ? Cela relève parfois de la gageure pour les EHPAD confrontés à la pénurie de professionnels de santé. À partir de la Côte-d'Or et de la Saône-et-Loire, la startupeuse Charlotte Rolland développe une plateforme de mise en relation pour toute la Bourgogne-Franche-Comté.

«Jeune startupeuse de moins de 30 ans qui a décidé d'être actrice de sa vie» comme elle se définit elle-même, la Dijonnaise Charlotte Rolland a créé une nouvelle solution pour des enjeux économiques et organisationnels dans les établissements de santé comme les EHPAD. Après avoir obtenu un master 2 en gestion et management à l'IFAG de Lyon, Charlotte Rolland trouve un premier travail de chargé d'affaires au sein d'une agence d'intérim à Dijon. Son choix de l’entrepreneuriat se fait jour fin 2016 en détectant une opportunité de marché qui laissait entrevoir un besoin à satisfaire.

 

Mise en relation des établissements et des professionnels

Avec plusieurs associés, début 2018, Charlotte Rolland lance Merempsa, pour «Mes remplacements santé». L'entreprise se développant, elle rachètera les différentes parts un peu plus tard afin de devenir la seule gérante en EURL. Grâce à un emprunt, Charlotte Rolland a financé les débuts de l'entreprise avec 40.000 euros. L'accélérateur de startups Village by CA accueille le bureau physique au centre de Dijon. L'agence i-com a conçu la plateforme numérique de type SAS, accessible par le web, dont une nouvelle version devrait apparaître en avril prochain. L'activité consiste à mettre en relation des établissements de santé avec des personnes en recherche d'emploi d'opportunité dans le secteur. Les EHPAD ayant un fort taux d'absentéisme et des difficultés à trouver des remplaçants sont des clients privilégiés de Merempsa.. L'entreprise accompagne les établissements de santé dans l'utilisation de la plateforme numérique, il faut «prouver qu'il y a vraiment un outil et que, derrière, on a quand même une fiabilité des personnes qui viennent» constate Charlotte Rolland. L'élément de différenciation par rapport aux concurrents concerne l'important travail de recrutement des candidats : «on apporte de la nouvelle ressource» précise l'entrepreneure. Merempsa fait la mise en relation mais l'établissement est l'employeur effectif du professionnel de santé.

 

«Fidéliser un réseau de remplaçants»

Du côté des professionnels de santé, certaines personnes sont disponibles sur de courtes durées, parfois pour compléter une activité à temps partiel, parfois pour venir en parallèle d'une formation Merempsa vérifie les diplômes de chaque candidat ainsi que la carte d'identité et l'éventuel titre de séjour. «On va chercher les personnes qui ont de fortes compétences sur notre territoire, on fait toute la partie prérecrutement et validation, on met à disposition l'outil numérique pour les établissements de santé pour que les établissements puissent gérer eux-mêmes leurs besoins de remplaçants» explique Charlotte Rolland. «C'est un concept qui séduit énormément» du côté des étudiantes en fac de médecine, en école de soins infirmiers ou en formation d'aide-soignant sans oublier «toute cette typologie de personnes qui recherchent vraiment le complètement d'activité ou de revenu». Pourtant, il ne s'agit pas d'ubériser les remplacements en EHPAD : «concernant Merempsa, on n'est pas là pour faire du one shot. (…) Notre objectif, c'est vraiment de les accompagner sur l'ensemble de leur activité donc c'est d'arriver à créer et à fidéliser un réseau de remplaçants à la fois pour les résidents et également les équipes pour qu'il y ait une meilleure organisation en interne». L'outil permet d'être réactif avec 15 minutes de temps moyen de réponse de la part d'un candidat à une mission d'un employeur. 80% des missions sont pourvues comme l'indique Charlotte Rolland. Le bouche-à-oreilles fonctionne à plein régime pour faire connaître la plateforme auprès des candidats. Les candidats indiquent à la plateforme leurs jours, voire leurs horaires de disponibilités, et Merempsa sait alors à qui proposer une mission quand un établissement rentre ses besoins de remplacement. Le candidat reçoit un SMS et un mail spécifiant la proposition de mission. Cela évite une certaine propension des agences d'intérim à «harceler» les intérimaires puisque le respect du droit à la déconnexion fait que le candidat ne sera pas contacté en dehors de ses plages de disponibilité. Par ailleurs, rien n'empêche un candidat qui serait aussi en recherche active d'emploi de proposer librement une candidature spontanée pour un recrutement longue durée auprès d'un établissement initialement rencontré pour un remplacement.

 

Différentes approches en zones urbaines ou rurales

Chaque établissement à son mode de fonctionnement. Certains accueillent le candidat le jour J et il entame directement sa mission. D'autres reçoivent le candidat pour un entretien de présentation aux équipes. «Cela dépend du délai d'urgence» évoque Charlotte Rolland. Le plus de Merempsa est d'accompagner les établissements sur des stratégies de ressources humaines qui n'avaient éventuellement pas été identifiées en interne. Le ticket moyen est de 400 euros hors taxes mensuel. Le coût effectif est devisé par une étude de la structure et de ses besoins : «on vient vraiment étudier toute la structure et l'organisation pour proposer une offre adaptée». La zone d'activité est la Bourgogne-Franche-Comté. L'entreprise a démarré sur Dijon, se développe actuellement dans la Saône-et-Loire et vise toute la grande région à court terme. Quatre personnes travaillent actuellement pour l'entreprise (communication, chargés de recrutement...). Chaque zone géographique a sa problématique. Dans certaines, comme la Saône-et-Loire, la difficulté concerne la mobilité des candidats dans les zones rurales. Dans d'autres, comme la métropole dijonnaise, les professionnels de santé peuvent mettre en concurrence les établissements tellement ceux-ci ont de besoins. En ce début 2020, le portefeuille de clients compte une dizaine d'établissements tandis que 1.400 candidats sont inscrits sur la plateforme. À moyen terme, l'objectif de Merempsa est d'être présent sur tout le territoire national auprès de tout type d'établissement de santé. La jeune startupeuse vise un million d'euros de chiffre d'affaires dans trois ans.

Jean-Christophe Tardivon

https://www.infos-dijon.com/news/bourgogne-franche-comte/bourgogne-franche-comte/numerique-merempsa-facilite-les-remplacements-des-etablissements-de-sante.html